La Côte d’ivoire a sa première tablette tactile: Qelasy, c’est son nom

A l’instar de la première tablette africaine

Le Way-C réalisé par la startup congolaise VMK, présenté en Septembre 2011 à Brazzaville devant un panel d’experts venus de plusieurs pays à l’occasion de l’Africa Web Summit,la Cote d’ivoire emboitte le pas et enregistre sa toute première tablette tactile.

image

image

Qelasy, c’est le nom de la nouvelle marque de tablette éducative conçue à Abidjan et assemblée en chine par l’entrepreneur Thierry Ndoufou.
Ancien membre du top Management de la Direction Marketing de MTN CI, Thierry Ndoufou a démarré ce projet ambitieux de création d’une tablette dédiée a l’éducation des élèves et étudiants.

Qelasy
Elle devrait avoir des contenus incluant le programme scolaire validé par le ministère de l’éducation nationale, et des ouvrages numériques et interactifs. Selon les dernières informations que nous avons,la numérisation des ouvrages est en cours, et ce nouveau “livre numérique” servira à la formation aussi bien des touts petits de la maternelle, que des universitaires. Aussi, au delà des contenus gratuits, d’autres applications seront accessibles via la tablette, et pourront être achetées en ligne à partir du moyen de paiement électronique orange money.

L’appareil, qui sera vendu environ 180 000 F CFA (274 euros) sous la marque Qelasy, inclura l’accès aux programmes de l’année de son choix, de la maternelle à l’université.”Nous finissons la numérisation des ouvrages et leur transformation en contenus interactifs”, explique Thierry N’doufou, qui a travaillé en partenariat avec deux développeurs basés au Sri Lanka et bénéficié tout au long du projet du soutien de Paul-Emile Ebrothié, directeur général du cabinet de conseils Défis & Stratégies.

Plus techniquement, Qelasy se présente comme une tablette tactile de 8 pouces, avec un microprocesseur de 4 cœurs 1Ghz, et dotée d’une capacité de 16 Go de mémoire.
Conçue spécialement pour l’afrique, elle est prévue pour résister plus fortement à la poussière et à l’eau, contrairement aux tablettes concurrentes.

A propos de la concurrence, l’ entrepreneur doit dévoiler son bijoux technologique au Salon mondiale du mobile à Barcelone, ou tous les géants comme Samsung, HTC, et bien d’autres, ont coutume d’exposer leur produits.Le salon mondiale du mobile se tiendra du 24 au 27 février prochain.

Initié il y a 18 mois, le projet a nécessité le travail de 5 personnes. Thierry N’doufou espère vendre 25 000 exemplaires de sa création en 2014. Le ministère de l’Education ivoirien pourrait en acquérir un certain nombre. La tablette devrait, si les négociations aboutissent, être distribuée exclusivement par Orange en Côte d’Ivoire.

Si tout va bien, les tablettes tactiles signées Thierry Ndoufou, devraient être sur le marché en mai 2014. Comme quoi,le forum ICI2014, est loin d’avoir dévoilé tous les talents ivoiriens.