Mexique – Cameroun (1-0) : Deux buts refusés mais une victoire pour les Mexicains

Le Mexique a battu le Cameroun (1-0) grâce à un but signé Peralta à l’heure de jeu, vendredi à Natal. Avant ça, la sélection “tricolor” avait été victime de deux erreurs d’arbitrage. Deux réalisations de Giovani Dos Santos avaient été refusées. Battu d’entrée, le Cameroun est déjà dos au mur.

BqB4FAECEAAgGSU.jpg-large
Longtemps, le Mexique a pensé être maudit sur la pelouse détrempée de l’Arena das Dunas à Natal. Face au Cameroun, les Mexicains ont vu l’arbitre leur refuser deux buts en première période, l’un sur un hors-jeu inexistant et l’autre sur une faute au moins aussi imaginaire. La lumière est finalement venue de Peralta (61e) et a récompensé une équipe beaucoup plus entreprenante et créative que son adversaire du jour (1-0). Avec cette victoire, la Tri rejoint le Brésil (vainqueur de la Croatie 3-1, jeudi) en tête du groupe A. Le Cameroun, lui, débute son Mondial aussi mal que le précédent, conclu avec trois défaites.
Les deux buts injustement refusés au Mexique
L’homme de la première période a été sans contestation possible Wilmar Roldan, arbitre du match, dont c’est la première participation à un Mondial. Sa victime : Giovani Dos Santos. Le buteur mexicain aurait dû rentrer aux vestiaires avec un doublé, il a finalement vu ses deux buts injustement annulés par le trio arbitral. Le Mexique a pourtant dominé une équipe du Cameroun trop timorée. Mieux organisés, plus agressifs, les hommes de Miguel Herrera ont étouffé les Lions Indomptables. Au cours du premier quart d’heure, on n’a vu que du vert sur le terrain. Il a fallu attendre la 16e minute pour voir la bande de Samuel Eto’o inquiéter Ochoa. A la suite d’un cafouillage sur corner Choupo-Moting a cru ouvrir la marque. Mais son but a été… refusé, pour un hors-jeu bien valable, celui-ci.

ETO

Le Mexique a commencé le second acte comme le premier : très fort. Enfin, “El Tricolor” a trouvé l’ouverture sur une occasion (encore) de Dos Santos. Peralta a suivi une frappe de son compère de l’attaque pour marquer dans le but vide, quelques minutes à peine après avoir perdu son face à face avec Charles Itandje. Une évidence pour le joueur du Santos Laguna, auteur de neuf buts lors des sept derniers matches de son pays en compétition officielle. Le Cameroun a bien tenté d’égaliser mais Ochoa, le gardien mexicain, a brillamment stoppé la tête de la dernière chance signée Moukandjo (91e). Le Mexique, qui reste sur cinq huitièmes de finale de rang en Coupe du monde, a fait un premier pas vers le sixième. Le Cameroun, lui, est loin de tout ça.

RÉSUMÉ EN VIDÉO