Mondial de Foot:La Russie s’en tire bien…(1-1)

Après avoir vu son gardien gaffer, Alexander Kerzhakov a permis aux Russes de soutirer un verdict nul de 1-1 aux Sud-Coréens, mardi, à l’occasion d’une rencontre préliminaire de la Coupe du monde de soccer.

Au terme d’une tranquille première demie, le jeu s’est un peu plus ouvert en deuxième moitié de match. Toutefois, le gardien Igor Akinfeev a peut-être été trop généreux sur le premier filet de l’affrontement.

À la 68e minute de jeu, l’attaquant Lee Keunho s’est amené dans la zone russe et a choisi de décocher un tir anodin en direction de la cage adverse. Cependant, Akinfeev n’a pas été en mesure de réaliser un arrêt de routine. Il a effleuré le ballon des mains avant qu’il ne dévie sur son visage et tombe derrière la ligne des buts.

Keunho et ses coéquipiers ont longuement célébré, eux qui ont trimé dur afin de se qualifier pour le tournoi. Pourtant, la troupe dirigée par un ancien joueur-vedette, Hong Myung-bo, participe à un huitième Mondial consécutif.

Le Russie, qui disputait un premier duel en Coupe du monde après 12 ans d’absence, n’avait pas dit son dernier mot. À la 74e minute, Kerzhakov s’est emparé d’un second retour pour battre Jung Sungryong à sa gauche, d’un tir bas, après une belle construction de jeu à la droite de la surface de réparation.

Au total, les Russes, futurs hôtes du Mondial de 2018, ont dirigé 16 tirs, dont 10 cadrés sur Sungryong. À l’autre bout du terrain, les Sud-Coréens en ont obtenu 10, dont six directement sur la cage d’Akinfeev, qui semblait encore s’en vouloir au son du sifflet final.

Un groupe ouvert

Les deux équipes, qui s’étaient affrontés en match amical avant la compétition – un gain de 2-1 des Russes – partagent le deuxième rang du Groupe H, derrière la Belgique, victorieuse de l’Algérie 2-1 plus tôt en journée.

La formation russe est dirigée par l’Italien Fabio Capello, l’entraîneur le mieux payé sur la scène internationale selon une liste publiée par le magazine «Forbes». Capello a notamment interdit à ses joueurs d’utiliser les réseaux sociaux pendant la durée de la Coupe du monde.